Le sexisme de Voltaire, Freud, Diderot et Proud’hon fait-il idéologie de masse ?

mercredi 16 juin 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 28%

Le sexisme de Voltaire, Freud, Diderot et Proud’hon fait-il idéologie de masse ?

Face aux délires de l’islam réactionnaire il de bon ton parfois de pointer les "idéologies non religieuses" et de fournir à l’appui "quelques citations".

Quelques grands auteurs ont effectivement tenu des propos sexistes :

« (L’homme) a d’ailleurs beaucoup de supériorité par celle du corps et même de l’esprit » Voltaire, Dictionnaire philosophique.

L’envie de réussir chez une femme est une névrose (Sigmund Freud Lettre à sa fiancée Martha).

Il n’y a pas d’égoïsme comme l’égoïsme féminin (Proud’hon. La Pornocratie)

La femme, hystérique dans sa jeunesse, se fait dévote dans l’âge avancé. (Diderot. Sur les femmes).

Ces citations ne sont-elles pas historiques ?

Qui aujourd’hui fait sien ces aphorismes ? Ces auteurs sont lus pour leurs apports dans d’autres domaines. Ces citations ne sont pas ou plus reprises avec suffisamment de force pour faire idéologie de masse, pour faire "religion", avec tout le poids que donne le référencement à un texte sacré .

Ce qui est porteur de sexisme de masse transnational ce serait plutôt la musique sexiste. La dernière en date serait Orelsan ! Odieux et abondamment critiqué. Le discours musical adressé aux jeunes n’est pas élaboré en général . Il s’agit plus d’affirmations s’appuyant éventuellement sur l’évidence de l’éternelle "nature humaine", laquelle cache toujours des dominations. Les enseignants des collèges et des lycées qui passent leur temps à déconstruire ce discours naturaliste savent cela.

Il y a aussi en plus construits les discours pro-prostitution ou ceux "anti-IVG". La critique anti-sexiste de réponse est fréquente. Sur la liberté de la pub aussi. Il n’y a pas de doctrine sexiste de masse athée unifiée . Le discours est éclaté et n’affiche pas franchement une infériorité de principe des femmes mais plutôt de façon insidieuse une soumission sectorielle. Ce qui suffit à la critique féministe.

Aujourd’hui c’est bien un certain islam et certains musulmans qui sont à l’avant garde culturelle du sexo-séparatisme et d’un hyper-sexisme qui se combine avec une vision très autoritaire et hyper-patriarcale du monde.

La religion juive comme la chrétienne (cf Saint Paul) ont aussi quelques phrases malheureuses contre les femmes. Reste à savoir si ces phrases font aujourd’hui "religion". Dans l’affirmative, il importe alors de porter critique. Aucune religion ne doit être épargnée, tel est le principe. Ce qui importe alors pour les antiracistes c’est de voir que de nombreux musulmans sont comme les autres favorables à l’égalité des sexes dans la mixité et la réciprocité. Avec leurs limites.

Christian Delarue


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d